Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Claude Simon (1913-2005)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Claude Simon (1913-2005)   Sam 9 Juil à 16:31



Attention! Claude Simon, c'est ce que l'on appelle du "nouveau roman", c'est donc très particulier... Simon, dans "Le tramway" (le seul et magnifique livre que j'ai lu de lui), utilisait beaucoup les parenthèses. J'avais un commentaire plutôt succint de ce livre à l'époque (en 2003).

" Prenante nostalgie
Le tramway est un livre prenant. Allongé sur un lit d'hôpital, l'auteur, à travers les brumes de son cerveau, se rappelle son enfance dans une petite ville de la côte méditerranéenne. Ce tramway, sa mère malade, le milieu de la haute bourgeoisie de Province. Tout lui revient, et derrière l'observateur attentif, minutieux, on sent la nostalgie du paradis perdu d'un homme qui fait la plus grande part du chemin. Prenant, saisissant, passionnant."


extrait:
Depuis la fenêtre du tram
""Une quinzaine de kilomètres séparaient la plage de la ville à travers un paysage légèrement bosselé aux pentes recouvertes de vignes, le trajet jalonné (sur la droite en venant de la mer) d'opulentes résidences dont les bâtiments datant du siècle précédent, espacés de deux ou trois kilomètres et plus ou moins cachés par les arbres de leurs parcs, offraient comme un inventaire de ce que la vanité de fortunes récemment acquises ou consolidées avait pu inspirer à leurs propriétaires ainsi qu'aux architectes qui se pliaient à leurs désir (ou même les devançaient) à une époque où les ambitions d'une classe provinciale aisée et d'un niveau culturel moyen (s'inspirant parfois de décors médiévaux ou orientalistes d'opéras vus à Paris au cours de quelque voyage de noces) proposaient aux regards un éventail d'architectures (tours couronnées de gracieux balustres de terre cuite ou, au contraire, massives, carrées et vaguement sarrasines), d'un goût parfois discutable mais, dans l'ensemble, plaisantes, sans ostentation trop gênante (sauf l'une d'entre elles, plus récente), aux noms désuets (comme leurs meubles Louis-Philippe ou Napoléon III) et d'une naïve fraîcheur tels "Miraflores" ou, simplement, "Les Aloes"."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Claude Simon (1913-2005)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Simon du Fleuve et les autres oeuvres de Claude Auclair
» [Simon, Claude] L'acacia
» Simon Claude de Glatigny de Grassin 1744 par "Albu"
» Simon Woods, le plus beau des Bingleys !
» [Collection] Notre Rêve (S.P.A. Armentières)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Défense et illustration de la langue française :: Ô France...-
Sauter vers: