Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:47

"PARIS (AFP) - L'académicien Angelo Rinaldi raconte, dans le Figaro littéraire publié jeudi, comment il est tombé par "hasard" sur le prochain roman, très attendu, de Michel Houellebecq, qu'il qualifie de "pétard mouillé".

"La Possibilité d'une île", livre de science-fiction entouré du plus grand secret et dont aucun critique n'a encore fait état, doit sortir chez Fayard le 31 août.

Seule une infime poignée de journalistes, qualifiés par Angelo Rinaldi de "favoris dont on présume l'admiration", a déjà reçu l'ouvrage, comme c'est la coutume.

Selon la version du directeur du Figaro littéraire, le livre (de 484 pages) "traînait sur un banc" d'un jardin parisien.

"On a cent mille fois remarqué que le hasard sert souvent un journaliste. En la circonstance, s'il lui réserve une exclusivité, il n'a pas assuré son bonheur (...). Il n'y a rien qui soit plus aride, plus pauvret et plus obscur en même temps", estime Angelo Rinaldi.

L'académicien dévoile que ce roman mêlant "informatique, génétique, clonage" met en scène le "narrateur, Daniel, numéro 1" - grâce à l'ADN "répliqué", chacun a la possibilité de ressusciter - qui "erre sur une planète à l'aspect désolé dont on a +modifié l'axe de rotation+".

"Elle est peuplée de +néo-humains+, les individus de l'ancien modèle (...). On tire sur eux pour s'amuser (...). Par peur de vieillir, (sa maîtresse) se suicide. (...) Daniel rencontre aussi un gourou qui promet la peau fraîche et l'orgasme en permanence à ses disciples rassemblés en congrès dans sa résidence fortifiée (...)", poursuit Angelo Rinaldi.

Le directeur du Figaro littéraire raconte encore que Daniel se fait tuer par l'ami d'une belle actrice qu'il a violentée.

"On se demande si tout cela ne témoigne pas d'un humour à l'usage de quelques initiés", conclut Angelo Rinaldi, réputé pour le mordant de ses critiques."


Dernière édition par le Ven 4 Nov à 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:48

"PARIS (AFP) - Quatre grands médias ont levé mercredi et jeudi le mystère sur le prochain roman de Michel Houellebecq, entouré jusqu'alors du plus grand secret, le qualifiant de "pétard mouillé" (Le Figaro) et de "bâton de dynamite" (Paris-Match).

"Méditation philosophique" (Le Point), "réquisitoire contre les indignations convenues de notre époque" (Paris-Match), "La possibilité d'une île" (484 pages, 22 euros) sort en librairie le 31 août.

Ce roman d'anticipation et de science-fiction a été tiré à 200.000 exemplaires par l'éditeur Fayard, que dirige Claude Durand et où travaille l'éditeur de Houellebecq, Raphaël Sorin.

Pour L'Express, le livre dépeint une secte promettant l'immortalité à ses membres et qui a fini par supplanter les religions traditionnelles. Chacun des adeptes, avant sa mort volontaire, donne, lorsqu'il se sent devenir vieux, un échantillon d'ADN et un "récit de vie" afin d'être cloné un jour en "néo-humain".

L'essentiel du livre est construit autour du "récit de vie" de Daniel 1, découvert et lu, deux mille ans plus tard, par Daniel 24 puis Daniel 25, ses lointains clones, qui le commentent alors qu'une apocalypse nucléaire a depuis longtemps ravagé la planète.

Selon Paris-Match, il "est incité par un ami à assister à deux colloques organisés par les Elohims, un mouvement qui ressemble comme un frère aux Raéliens". Ceux-ci firent parler d'eux en 2003 lorsqu'ils prétendirent avoir créé le premier clone humain.

"Cela sonne comme une apologie des sectes, en tout cas comme une provocation inutile", estime Jérôme Béglé (Paris-Match) qui prédit "une immense polémique" autour de cet ouvrage qui aborde "tous les sujets qui fâchent": sectes, sexualité, relations hommes-femmes, immigration, science, place du troisième âge dans la société etc.

L'académicien Angelo Rinaldi, qui n'a pas fait partie des rares critiques ayant reçu les épreuves du livre, raconte jeudi avec drôlerie, dans Le Figaro littéraire, comment il est tombé par "hasard" sur le roman, qui "traînait sur un banc" parisien. Tentant lui aussi de résumer le livre, il note que "Daniel rencontre un gourou qui promet la peau fraîche et l'orgasme en permanence à ses disciples rassemblés en congrès dans sa résidence fortifiée", aux îles Canaries.

"Il n'y a rien qui soit plus aride, plus pauvret et plus obscur en même temps", fait-il valoir, parlant d'une "prose qui coule avec lenteur, comme fuit le robinet de la cuisine qui continue de perdre, goutte après goutte, son liquide sans saveur".

Jacques-Pierre Amette (Goncourt 2003) écrit, dans son article du Point intitulé "Un livre somme assommant": "Plaisir de lire ? Nada, c'est la dèche. On n'y compte plus les +tunnels+, les envasements, le cérébral surgelé (...) Le livre tombe. Une pierre, ce livre".

Olivier Le Naire, dans L'Express, juge le livre "total, riche et dense, truffé de formules, d'interrogations pertinentes, de scènes réussies". Mais il manque à l'auteur "cette puissance, cette singularité stylistique qui font la différence (...). Il peut mieux faire, beaucoup mieux. Il l'a déjà prouvé".

Rarement, un écrivain français aura bénéficié d'un lancement aussi spectaculaire. Les épreuves ont été adressées au compte-goutte à des journalistes amis. Le livre sortira simultanément en Italie, Allemagne et Espagne et dans plusieurs pays anglo-saxons, les droits ayant été déjà vendus dans 15 pays.

Des rumeurs ont été habilement lancées sur une possible obtention du Goncourt (où François Nourissier passe pour un soutien de Houellebecq) tandis que paraîtront, la semaine prochaine, dans Le Nouvel Observateur des "bonnes feuilles" (extraits) ainsi qu'une interview du romancier dans Le Monde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:49

"PARIS (AFP) - François Nourissier, grande voix de la république des lettres, laisse entendre qu'il soutiendra "La possibilité d'une île" de Michel Houellebecq pour le Goncourt, dans sa chronique du Figaro Magazine, à paraître samedi.

L'académicien Goncourt "a lu et aimé le livre. Il nous dit les raisons de son coup de coeur", indique, de manière plus directe que l'article, le chapeau de la chronique.

Houellebecq "poursuit son rêve: émietter une classe moyenne fissurée de toute part, malade d'une dépression universelle", écrit-il. "J'entends un murmure impatient: +Que ferez-vous le jour du Goncourt?+ (...). Il s'agit simplement de désigner un très bon roman de l'année 2005. Eh bien, je pense que vous avez deviné mon choix".

Ancien président du jury Goncourt dont il est actuellement membre, François Nourissier a toujours défendu Houellebecq alors que le jury a récompensé en 1998 le pâle roman de Paule Constant "Confidence pour confidence" aux dépens des "Particules élémentaires" qui s'est vendu à 500.000 exemplaires.

En 2001, avec "Plateforme", le romancier a saboté ses chances avec ses propos contre l'Islam.

Selon des indiscrétions, les jurées du Goncourt (la présidente Edmonde Charles-Roux en tête) n'apprécient guère Houellebecq. La bataille du 3 novembre, jour d'attribution, s'annonce rude.

Grand événement littéraire de l'année, "La possibilité d'une île" - en librairie le 31 août - et son auteur suscitent depuis cette semaine un impressionnant intérêt médiatique. Le Figaro Magazine leur consacre 10 pages et plusieurs photos."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:50

"PARIS (AFP) - L'écrivain Michel Houellebecq estime dans une interview au journal Le Monde daté dimanche-lundi que le propos de son prochain roman "La possibilité d'une île", sur un monde peuplé de "néo-humains", clones d'êtres humains, n'est pas illusoire.

"(...) tout ce qui est techniquement possible sera entrepris, même si ce n'est pas vraiment humain. Le clonage (humain, ndlr) aura lieu", affirme l'auteur en ajoutant : "Tout ce que la science peut permettre sera réalisé, même si cela modifie profondément ce que nous considérons aujourd’hui comme humain, ou comme souhaitable".

Selon les informations qui ont filtré sur son ouvrage (sortie en librairie le 31 août), il dépeint une secte promettant l'immortalité à ses membres. Chacun des adeptes, avant sa mort volontaire, donne un échantillon d'ADN et un "récit de vie" afin d'être cloné un jour en "néo-humain".

"Je dirais que la partie +Daniel 1+ est une anticipation à dix ans. Le reste, les clones, les néo-humains, c’est de la science-fiction, c’est-à-dire de l’anticipation sans garantie de réalisation", précise Michel Houellebecq. Dans le livre, le "récit de vie" de Daniel 1 est découvert et lu, deux mille ans plus tard, par Daniel 24 puis Daniel 25, ses lointains clones, qui le commentent.

Ces "néo-humains communiquent de manière virtuelle, et ils ont peu à peu, au fil des clonages, perdu les principales caractéristiques de l’humanité : le rire, les larmes, l’humour", raconte au Monde le romancier. "Il n'est pas illégitime de me traiter, comme on l'a fait, de professeur de désespoir, de souligner ma filiation avec Schopenhauer", dit-il.

Michel Houellebecq ne semble pas enthousiaste à l'idée d'être lui-même cloné un jour, comme ses personnages : "Je ne sais pas si j’en ai tellement envie. Peut-être. Toutefois, je n’aimerais pas voir mon clone. Il faudrait que je meure au moment de son avènement".

"La possibilité d'une île" a été tiré à 200.000 exemplaires par l'éditeur Fayard"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:52

Evidemment, dans une telle affaire, il eut été curieux que l'andouille littéraire numéro, le sieur Sollers, qui se prend pour un Pape alors qu'il n'a même pas la carrure d'un bedeau, ne donnât pas son avis. C'est chose faite:

"PARIS (AFP) - L'écrivain et éditeur Philippe Sollers, une des personnalités les plus influentes du monde des lettres, estime dans Le Journal du Dimanche qu'il est "inévitable" que le Goncourt soit décerné à "La possibilité d'une île" de Michel Houellebecq (en librairie le 31 août).

"Que ce roman obtienne le prix Goncourt me paraît inévitable, et c'est le contraire qui créerait la surprise", écrit-il dans son "Journal du mois", en jugeant le livre "excellent".

"Le train Houellebecq est donc parti à vive allure. A part son étonnante plongée dans la cinglerie d'une secte, un des aspects les plus intéressants du livre a trait à la hantise du vieillissement, à la poursuite d'un rêve éternel de jeunesse, à la croyance éperdue dans la toute-puissance de la sexualité", ajoute-t-il.

Dans le même journal, Bernard Pivot, nouveau juré Goncourt, ironise depuis son lieu de vacances, en province, sur "le vacarme considérable" autour de ce livre pas encore paru. Il se moque des "critiques, journalistes et folliculaires" qui ont, dès cette semaine, "avancé l'abattage ou l'hommage", qui sont "fous d'impatience, excités par la crainte de n'être pas les premiers à le pourfendre ou à le louer".

François Nourissier, autre grande voix de la république des lettres, a laissé entendre samedi dans le Figaro-Magazine qu'il soutiendra Houellebecq pour le Goncourt, décerné le 3 novembre. Ancien président du jury dont il est actuellement membre, François Nourissier a toujours défendu le romancier.

En 1998, le jury avait toutefois récompensé le pâle roman de Paule Constant "Confidence pour confidence" aux dépens des "Particules élémentaires" qui faisait alors l'événement et s'est vendu à 500.000 exemplaires. En 2001, avec "Plateforme", l'écrivain avait lui-même saboté ses chances avec ses virulents propos contre l'islam."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Lun 22 Aoû à 22:54

"PARIS (AFP) - Michel Houellebecq vole déjà la vedette aux 662 autres fictions de la rentrée littéraire, dix jours avant la sortie de "La possibilité d'une île", gros roman d'anticipation auquel est déjà accolé le mot "polémique".

Rarement, un roman et son auteur auront connu un lancement aussi fracassant: la plupart des grands médias écrits qui, pourtant, sont loin d'avoir tous aimé ce livre, ont décidé dès la mi-août de leur consacrer une très large place.

Ce roman, tiré à 200.000 exemplaires et qui sortira simultanément dans plusieurs pays, met en scène un personnage contemporain, Daniel, et ses clones, des "néo-humains" qui souffrent d'avoir renoncé à leur part d'humanité.

Certains y verront une décapante méditation philosophique, d'autres une géniale dénonciation du prêt-à-penser contemporain et d'autres enfin les provocations d'un vieux râleur frustré, obsédé par les fellations.

Des voix, parmi les plus influentes de la république des lettres, soutiennent déjà ce roman pour le Goncourt. Après François Nourissier qui l'a "aimé" et votera pour lui le 3 novembre, c'est au tour de Philippe Sollers (qui n'est pas juré Goncourt) de juger "inévitable" qu'il remporte le prix, récompense ratée de peu en 1998 avec "Les particules élémentaires".

"Le train Houellebecq est donc parti à vive allure. A part son étonnante plongée dans la cinglerie d'une secte, un des aspects les plus intéressants du livre a trait à la hantise du vieillissement, à la poursuite d'un rêve éternel de jeunesse, à la croyance éperdue dans la toute-puissance de la sexualité", résume Sollers qui qualifie le livre d'"excellent".

Deux opinions qui contrebalancent les critiques de l'académicien Angelo Rinaldi, le jugeant "aride et obscur", et de Jacques-Pierre Amette (Goncourt 2003), qui le considère "assommant".

Dans le Journal du Dimanche, Bernard Pivot, nouveau juré Goncourt et homme de bon sens, ironise sur "le vacarme considérable" autour de ce livre pas encore paru. Il se moque des critiques et des journalistes "fous d'impatience, excités par la crainte de n'être pas les premiers à le pourfendre ou à le louer". Il donnera son avis la semaine prochaine.

Son journal n'a, en tout cas, pas pu attendre et a titré en Une "La polémique Houellebecq", en référence à des extraits du roman, déjà reproduits dans la presse.

Sur la gauche: "le seul contenu résiduel de la gauche en ces années, c'était l'antiracisme ou plus exactement le racisme antiblancs".

Sur le sida: "une opportunité historique exceptionnelle de dépeuplement raisonné s'était offerte au début du 21ème siècle (...) à la fois en Europe - par le biais de la dénatalité - et en Afrique par celui des épidémies et du sida".

Sur Karl Lagerfeld: "parfait dans le rôle d'un Teuton des origines", Michel Onfray: "indigent graphomane" ou Marc-Olivier Fogiel: "cette petite merde".

Sur la canicule: "seul un pays authentiquement moderne était capable de traiter les vieillards comme de purs déchets".

Sur le clonage: les hommes "veulent des enfants et des enfants semblables à eux afin de creuser leur propre tombe et de perpétuer les conditions du malheur. Lorsqu'on leur propose (...) d'avancer sur un autre chemin, il faut s'attendre à des réactions féroces".

Le livre évoque, dans un de ses morceaux de bravoure, la secte des "Elohimites", mouvement ressemblant aux Raéliens, qui prétendirent en 2003 avoir créé le premier clone humain."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Mar 6 Sep à 19:41

PARIS (AFP) - Le roman de Michel Houellebecq, "La possibilité d'une île", accompagné d'une intense couverture médiatique, a connu mercredi un démarrage bon mais pas exceptionnel, selon les libraires parisiens et de régions.

"C'est notre meilleure vente de la journée, se chiffrant à plusieurs milliers d'exemplaires", a dit Sophie Caumeau, directrice des achats de livres de la Fnac. "Il s'est toutefois nettement moins bien vendu qu'Harry Potter, même en anglais, et il s'est à peine mieux vendu que son précédent roman, +Plateforme+", a-t-elle ajouté.

Xavier Moni, de la librairie parisienne "Comme un roman" (3ème arr), a expliqué que beaucoup d'exemplaires ont été réservés, "ce qui est exceptionnel pour une nouveauté littéraire". Il en acheté 100 afin de ne pas en manquer pour la fin de semaine, temps fort de l'achat de livres.

Comme d'autres libraires, il a reçu un courrier signé Raphaël Sorin (l'éditeur du romancier chez Fayard): un faux, bien sûr, assurant que Houellebecq a décidé de re-baptiser son livre: "La possibilité d'un bide".

Dans une des boutiques "L'arbre à lettres", on a indiqué que "comme prévu, ça marche plutôt bien" tandis que, dans le Virgin du boulevard Montmartre (2ème), il fallait fréquemment réapprovisionner le présentoir rouge où le roman trône.

A "Ombres blanches", à Toulouse, un présentoir spécial Houellebecq a aussi été mis en place. Entre 15 et 20 exemplaires ont été vendus en milieu d'après-midi, comme chez le concurrent de la place du Capitole, Castéla.

"Depuis ce matin, on a très bien vendu le livre, entre 50 et 100 exemplaires sont déjà partis sur les 300 commandés. Cela faisait longtemps que ce n'était pas arrivé", a déclaré David Vincent, de chez Mollat à Bordeaux. Le profil type des acheteurs, est, selon lui, "le lecteur régulier", un peu intellectuel. Il y a autant de femmes que d'hommes à l'emporter.

Mais, à "La Machine à Lire", toujours à Bordeaux, on constate que "ce n'est pas la folie". Même constat chez "Alice": "ce n'est pas la cohue. Pour un début, c'est assez mou".

A la librairie "Campus" de Dax (Landes), "les 6 livres reçus étaient tous réservés la veille. J'espère que nous en recevrons d'autres dès jeudi car j'ai dû refuser beaucoup de ventes depuis ce matin", regrettait Dominique Barras.

A "La Boîte à Livres" à Tours, le livre est "dans le peloton de tête des ventes. C'est normal, compte-tenu de tout ce qui a été dit et écrit autour. Mais ce n'est pas la queue... Nous avons reçu 50 exemplaires et en avons vendu une dizaine. C'est peut-être un phénomène parisien", selon un responsable.

Le "Furet du Nord", à Lille, dispose de 450 exemplaires pour répondre à la demande des clients qui, depuis 15 jours, s'informent sur la date de sortie. En comparaison, il n'y a que 300 exemplaires du dernier Amélie Nothomb en stock.

A Strasbourg, à la librairie Kléber où une vingtaine d'exemplaires occupent en exclusivité une des trois vitrines, on indique que 51 livres ont été vendus.

Les grandes librairies lyonnaises (Fnac, Decitre et Privat) mettent en avant des dizaines d'exemplaires sur des présentoirs accompagnés de bandeaux "L'événement Houellebecq" ou "La polémique Houellebecq". Sandrine Poussy, de chez Decitre, note que la clientèle est surtout masculine, âgée de 25 à 40 ans. "Il y a peu d'auteurs français qui ont un tel écho", assure-t-elle.

Pourtant, selon un sondage paru dans Epok, l'hebdo de la Fnac, un Français sur deux n'a jamais entendu parler de l'écrivain. Ce qui laisse, malgré tout, un nombre important d'acheteurs potentiels...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Mer 12 Oct à 18:10

Jusqu'à présent, j'ai l'impression, peut-être me trompe-je, que les histoires de Houellebecq ont surtout agité le microcosme parisien... Feu de paille ou attente du prix Goncourt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anne-sophie
Habitué
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 04/04/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Mar 8 Nov à 14:13

finalement il est bien ou pas son bouquin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   Mar 8 Nov à 20:02

eidolon a écrit:
finalement il est bien ou pas son bouquin?

Ben en tout cas, tout ça ne me donne pas envie de le lire! Wink

Heureux de te revoir parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualité de la rentrée: Le Houellebecq nouveau est arrivé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le diabolo nouveau est arrivé
» Le Beaujolais Nouveau est arrivé! -Taxi de la Marne la suite
» Quand le nouveau windows ?
» L'alti vario nouveau est arrivé
» Le Scapin nouveau est arrivé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Général :: Général-
Sauter vers: