Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nelly Sachs (1891-1970)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Nelly Sachs (1891-1970)   Sam 3 Déc à 1:11

Nelly Sachs: Partage-toi, nuit, aux éditions Verdier



"Poésie hantée

Comment dire quelques mots sur la poésie de Nelly Sachs sans faire d’erreur, sans parler à tort ?
Je me contenterai de quelques réflexions banales hélas, et toutes personnelles.
Tout d’abord, malgré leur langue assez simple, les mots de Nelly Sachs sont lourds, très lourds en signification, et cela les rend d’un abord difficile, il faut bien le dire, sans toutefois qu’ils ne touchent jamais à l’hermétisme. Marquée par l’expérience des camps, par sa judéité, par son rapport à la mort, c’est une poétique sombre et tourmentée qui défile sous nos yeux. Défiant l’entendement, l’expérience concentrationnaire cherche un chemin dans l’indicible, et qui plus est dans la langue allemande. Ce recueil des derniers poèmes, dont beaucoup ont été écrit dans l’ultime période de sa vie, qui fut à la fois celle du prix Nobel et celle des séjours de plus en plus fréquent en asile psychiatrique, ce recueil donc, est d’une noirceur terrible, très sombre, très tourmenté, torturé jusqu’aux tréfonds de l’âme.
Des poèmes durs, d’une grande beauté, à la fois chant des morts et mal-être essentiel, qui interrogent, sans cesse, les quelques thèmes que Nelly Sachs n’a eu de cesse d’approfondir, se plaçant clairement comme un sœur de Paul Celan…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nelly Sachs (1891-1970)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1970 Chevelle SS396, option Z25, terminé!
» Rien de neuf depuis 1970 ??
» [Film] - La Maladie de Sachs
» Mustang Twister 428 Cobra jet 1970
» 1970 les oubliées ... et pour cause

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Espace poétique :: Poésie sans frontières-
Sauter vers: