Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort de Saul Bellow (1915-2005)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Mort de Saul Bellow (1915-2005)   Mer 6 Avr à 10:15

Ben la mort de Rainier, ça m'attriste moyennement, c'était un homme que je respectais, mais voilà, ça s'arrête là.
Mais quand le géant des lettres américaines Saul Bellow disparaît lui aussi, on se dit: Putain de journée.

"WASHINGTON (AFP) - L'écrivain américain Saul Bellow, géant de la littérature du 20e siècle, mais aussi chef de file de l'école des romanciers juifs américains à l'humour corrosif, est mort mardi à l'âge de 89 ans.

Romancier de l'échec et de la dérision, Saul Bellow qui a été récompensé par le prix Nobel de Littérature en 1976, a influencé plusieurs générations d'écrivains américains, alliant une grande érudition à une culture de masse.

Né au Quebec le 10 juin 1915 de parents juifs tout juste émigrés de Russie, Saul Bellow a vécu une enfance triste, bercée par la religion. Il a commencé à écrire dans les années 40 et obtenu son premier succès avec "Les aventures d'Augie March" qui a reçu le prix littéraire National Book Award en 1953.

Suivront une série de romans où se forge l'archétype de ses héros, intellectuels et tourmentés. Bellow impose alors son style: brillant, ironique et extrêmement drôle.

Son premier best-seller date de 1964 avec "Herzog" ou l'autobiographie d'un Américain névrosé des années 60, aux prises avec la société. Hanté par les tourments, sollicité par les femmes qui sont autant d'énigmes, il finit par flirter avec la folie.

Diplômé de sociologie et d'anthropologie à l'université de Chicago en 1937, il a aussi enseigné à l'université du Wisconsin, ainsi qu'à Boston en 1993, et servi dans la Marine durant la Deuxième Guerre mondiale.

L'oeuvre de Bellow, enseignée dans les universités du monde entier, traite des problèmes de la minorité judéo-américaine, tout en s'attachant aussi à aborder, par des épisodes comiques ou tragiques, la société américaine ou les rapports hommes-femmes.

Dans un de ses derniers romans datant de 1997, "Une affinité véritable", Bellow qui était alors professeur à Boston, fustigeait avec impertinence le "cretinus americanus" et s'acharnait à ridiculiser la dictature du "politiquement correct" qui faisait ravage sur les campus américains.

L'écrivain est resté prolixe jusqu'à ses dernières années, avec notamment la sortie en 2000 de "Ravelstein".

Pourtant, le jour où le prix Nobel de littérature lui a été décerné le 21 octobre 1976, l'écrivain connu à l'époque pour son pessimisme coutumier affichait ses doutes sur sa production à venir: "Les prix Nobel sont rarement une bonne chose pour les Américains, du moins pour les écrivains. Sinclair Lewis et John Steinbeck furent rarement sobres après l'avoir reçu. Quant à Hemingway, il cessa d'écrire", avait-il dit.

Son dernier roman, "Ravelstein" se présente comme un récit ou une biographie, celle d'un vieil homme dont les dernières années de vie sont retracées par l'un de ses meilleurs amis, un juif issu d'une vieille famille européenne. La critique y a vu une sorte de dédoublement de l'auteur lui-même.

Le jury Nobel avait salué en 1976 sa "maîtrise exemplaire" des sujets et de la forme en estimant notamment que son roman paru en 1956 "Seize the Day" était l'un des "classiques" de l'époque.

Saul Bellow avait trois fils et plusieurs petits-enfants. Il a aussi eu une fille, Naomi, née en 1999 de sa cinquième épouse, lorsqu'il avait 84 ans."

"La colonne vertébrale de la littérature américaine du 20e siècle reposait sur deux romanciers, William Faulkner et Saul Bellow", a réagi mardi l'écrivain Philip Roth.


Dernière édition par le Dim 8 Mai à 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: Mort de Saul Bellow (1915-2005)   Mer 6 Avr à 12:05


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mort de Saul Bellow (1915-2005)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saul BELLOW (Etats-Unis)
» Décès de Saul Bellow.
» Nouveau Module
» OPERATION RED WING
» La guerre sur plaques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Général :: Général-
Sauter vers: