Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort de Jean Carrière (1932-2005)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Mort de Jean Carrière (1932-2005)   Lun 9 Mai à 0:08

NIMES (AFP) - L'écrivain Jean Carrière, lauréat du prix Goncourt en 1972 pour "L'épervier de Maheux" est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l'âge de 76 ans à Nîmes (Gard), a-t-on appris auprès de ses proches.

Auteur d'une vingtaine d'ouvrages, en majorité des romans, Jean Carrière était aussi connu pour ses essais sur Julien Gracq et sur Jean Giono, dont il fut le secrétaire particulier à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Il avait également été chroniqueur littéraire à l'ex-ORTF avant la publication de son premier roman "Retour à Uzès" en 1967, couronné par l'académie française.

Mais c'est "L'épervier de Maheux", retraçant l'histoire d'un paysan cévenol mais dépouillée de tout "faux régionalisme", qui marquera de manière paradoxale sa carrière. Si cet ouvrage, couronné par le prix Goncourt et traduit en quatorze langues, apporta gloire et succès (2 millions d'exemplaires) à son auteur, il fut aussi pour lui une sorte de descente aux enfers, le plongeant dans une longue dépression qu'il tentera d'exorciser quinze ans plus tard dans "Le prix d'un Goncourt".

Jean Carrière y montre l'engrenage du succès qui s'est abattu sur lui "comme un rapace" et l'obligation morale dans laquelle il s'est trouvé de ne pas décevoir. "Le Goncourt est l'archétype de l'arme à double tranchant et la tâche la plus urgente pour un écrivain qui l'a connu est de s'en faire blanchir par l'oubli".

Jean Carrière qui avait commencé à écrire vers l'âge de dix ans, n'avait jamais quitté ses Cévennes natales qui ont inspiré toute son oeuvre. "J'ai horreur des grandes villes", ne manquait-il pas de rappeler. Après avoir un temps séjourné dans son chalet du mont Aigoual, il vivait depuis une quarantaine d'années dans une maison au pied des vignes à Domessargues (Gard), où ses obsèques seront célébrées mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mort de Jean Carrière (1932-2005)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Carrière
» Décès de Jean Carrière.
» Mort de Jean Roba (2006)
» Cathédrale Jean Linard
» Vie & Mort de Jean III Sobieski (1696)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Général :: Général-
Sauter vers: