Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort de Juan José Saer (1937-2005)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Mort de Juan José Saer (1937-2005)   Mer 15 Juin à 1:32

Article repris du site www.swissinfo.com

"PARIS - L'écrivain argentin Juan José Saer est décédé samedi à l'âge de 67 ans, dans un hôpital de Paris à la suite d'une longue maladie, ont annoncé ses proches. Saer est considéré comme le plus grand écrivain contemporain de son pays.

D'origine syrienne, fils d'un épicier, Juan Jose Saer était né le 28 juin 1937 à Serondino, dans la province argentine de Santa Fe. Il avait profité d'une bourse d'études pour venir en France en 1968 et s'installer à Paris.

Auteur prolifique, traduit en cinq langues, il a jonglé avec tous les genres, romans, essais philosophiques, poèmes, nouvelles et narrations. Professeur à la faculté de lettres de l'université de Rennes, critique littéraire dans les journaux, il avait également réalisé plusieurs courts-métrages.

Parmi ses romans et nouvelles les plus connus figurent Unitad de lugar (Unité de lieu, 1967), Cicatrices (1969), La ocasion (L'occasion, 1988), El rio sin orillas (Le fleuve sans rives, 1991), La pesquisa (L'enquête, 1994), Las nubes (Les nuages, 1997) et Lugar (Lieu, 2000).

La ocasion, un roman où prose et poésie sont étroitement imbriquées, lui avait valu le prix Nadal, le prestigieux prix littéraire espagnol.

En octobre 2004, il avait partagé avec l'écrivain roumain Virgil Tanase le Prix de l'Union latine des littératures romanes, pour son "oeuvre riche et variée sur un mode silencieux, loin des grands circuits de la publicité littéraire", selon le jury de ce prix."

(juste une remarque: le plus grand de son pays? admettons, mais avec Sabato aussi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mort de Juan José Saer (1937-2005)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juan José ARREOLA (Mexique)
» Y'a pas que les toros qui morflent...
» José-André LACOUR
» José Zorrilla
» [Critique] La Mort en ligne (One Missed Call)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Général :: Général-
Sauter vers: