Lettres migrabondes

Migrabond: à la fois migrateur et vagabond (H. Bianciotti). Comme la littérature...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort de Larry Collins (1929-2005)

Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 306
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Mort de Larry Collins (1929-2005)   Lun 20 Juin à 22:01

PARIS (AP) - Dominique Lapierre pleure "43 ans de complicité littéraire unique au monde". Larry Collins, son compère écrivain et journaliste avec qui il écrivit de nombreux best-sellers dont "Paris brûle-t-il?", est décédé lundi à l'hôpital de Fréjus (Var) d'une hémorragie cérébrale à l'âge de 75 ans.

Les obsèques de Larry Collins, a précisé Dominique Lapierre à l'Associated Press, seront célébrées jeudi à Ramatuelle (Var) où l'écrivain américain vivait depuis de nombreuses années.

Il est né le 14 septembre 1929 à West Hartford (Connecticut, dans l'est des Etats-Unis) où il a grandi. Diplômé de Yale en 1951, il a servi de 1953 à 1955 à l'état-major de l'armée américaine, au Shape, le QG des forces alliées à Paris. C'est là qu'il rencontrera, en 1954, Dominique Lapierre.

Larry Collins effectue un bref passage au service publicité de Procter & Gamble -où il occupe les fonctions de chef de produit pour une marque de beurre de cacahuètes. Mais Paris lui manque. Il regagne la capitale en 1956 et entre au bureau parisien de l'agence de presse américaine United Press International.

Il quitte Paris pour Rome en 1957, où il devient rédacteur en chef adjoint, puis au Caire et à Beyrouth (1958). Il quitte UPI l'année suivante, en 1959 et devient chef du service Moyen-Orient de l'hebdomadaire américain "Newsweek", qui le nomme en 1961 chef de son antenne parisienne. Il "couvre" une riche actualité, avec la guerre d'Algérie, la France du général de Gaulle ou encore la mort du pape Jean XIII.

En 1962, Larry Collins et Dominique Lapierre, grand reporter pour Paris-Match, ont l'idée d'écrire un livre ensemble. Ce sera "Paris brûle-t-il", paru en 1964.

Immense succès de librairie, adapté en 1966 au cinéma par René Clément", "Paris brûle-t-il" décrit les dernières semaines précédant la libération de Paris, en août 1944, expliquant comment Adolf Hitler avait ordonné au général von Choltitz, dernier commandant militaire de Paris, de raser la capitale et ses monuments. Un ordre que le chef allemand ne mit pas à exécution.

Larry Collins avait expliqué à l'Associated Press en 2004, à l'occasion du 60e anniversaire de la Libération, qu'il avait vu en 1962 dans un quotidien londonien un article relatant l'obsession du Führer de détruire la Cité des Lumières.

Avant ce livre, pour lequel Larry Collins et Dominique Lapierre ont rencontré les principaux protagonistes, "on connaissait à peine la menace à laquelle Paris était confrontée et comment il a pu y échapper de justesse", disait-il.

Larry Collins et Dominique Lapierre seront les auteurs de nombreux best-sellers: "Ou tu porteras mon deuil" (1968), "O Jerusalem" (1972), "Cette nuit la liberté" (1976), "Le Cinquième cavalier" (1980) et le dernier en date "New York brûle-t-il?" (2004).

Ils ont rédigé "des livres d'histoire, écrits d'une façon moderne, dans un style nouveau, avec des personnages qui vivaient l'histoire", a expliqué Dominique Lapierre, joint au téléphone par l'AP dans sa résidence de Ramatuelle (Var), voisine de la maison de Larry Collins.

Lapierre a assuré que lui et Collins n'avaient pas "connu le moindre antagonisme pendant 43 ans". Quand il y avait un problème, "nous avions inventé un système: nous allions disputer une partie de tennis sur le court que nous avions construit avec les premiers cachets de 'Paris brûle-t-il?'"...

"On avait un ouvrage en projet que je vais essayer de terminer tout seul", a précisé Dominique Lapierre qui a pu donner à Larry Collins "un dernier bonheur: à 23h, alors qu'il venait de sombrer dans un coma profond, celui de lui annoncer que (l'adaptation du livre) 'O Jérusalem' tournée par Elie Chouraqui avait été terminée ce jour".

Les deux écrivains ont également mené une carrière littéraire personnelle. Dominique Lapierre est notamment l'auteur de la "Cité de la Joie", Larry Collins ayant écrit pour sa part "Fortitude" (1985), "Dédales" (1989), "Les aigles noirs" (1993), "Le jour des miracles (1994), "Demain est à nous" (1998).

Larry Collins, "le plus francophile des Américains" selon son compère, était marié et père de deux enfants. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mort de Larry Collins (1929-2005)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OPERATION RED WING
» [Collins, Larry] Demain est à nous
» [Critique] La Mort en ligne (One Missed Call)
» Undertaker serait mort !!!!
» Dieu de la mort : 03/2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lettres migrabondes :: Général :: Général-
Sauter vers: